La thérapie positive

Se réinventer

"... Agir avec justesse..."

L'art du thérapeute: traiter de la complexité,  interpréter et connecter des flux d’informations en temps réel, laisser parler le hasard, concilier les paradoxes, assumer l’imperfection, donner du sens, lâcher- prise pour … agir avec justesse.

 

Mots-clés :

  • Faire preuve d’ouverture / s’enrichir de l’autre / écoute et confiance / attitude positive / rechercher la détente et le plaisir.

  • Se doter d’un cadre efficient par l’anamnèse et l‘évaluation des différentes fonctions de la sphère oro-faciale et au-delà, tout en osant improviser pour plus de simplicité dans l’échange … se révèlent des atouts précieux lors du bilan(*), de la première rencontre

(voir : Rééducation orthophonique n°241).

 

 

 Qu’est-ce que le projet thérapeutique ?

Décoder le passé (anamnèse)

Cerner la plainte, le problème (à partir du bilan)

Engager la complicité du patient (clarté de l’objectif à atteindre)

Rester dans le présent (s’adapter au vécu quotidien du patient)

 

Le patient : « acteur actif »

Le patient perçoit et interprète chacune des différentes modalités sensorielles à travers les systèmes proprioceptif, visuel, auditif, olfactif, gustatif, selon ses récepteurs, son seuil de perception, ses émotions, sa capacité à les moduler en prenant en compte son expérience antérieure (oralité primaire et secondaire).

 

Découvrir les talents spécifiques du patient : ceux par lesquels il va lui-même progresser et se réinventer.

 

Travailler sur l’ ici-et-maintenant

Utiliser les émotions du moment, les éléments de contexte, les intégrer dans le cadre thérapeutique.

Etre au rythme du patient : le seul calendrier, c’est celui du patient.

 

Une prise en charge efficace doit prendre en compte l’histoire et le cheminement du patient. Le thérapeute aide le patient à acquérir une posture dynamique et non passive devant ses difficultés.

 

« Un regard attentif sur la sphère oro faciale »

La sphère oro-faciale est un lieu d’expressions, de projections et de représentations.

Elle est un carrefour fondamental et structurant qui nous inscrit dans le monde.

 

Si le visage est largement exposé dans tous les champs de communication, la bouche quant à elle joue probablement un rôle de médiateur, de passeur vers l’autre mais aussi vers soi… Les anomalies de succion, déglutition, ventilation, mastication et articulation ne doivent pas être considérées isolément.

 

« Manger c’est échanger ».

Une vision plus globale de la prise en charge du patient nous conduit à ne pas focaliser exclusivement l’attention sur cette cavité médiatrice entre le dehors et le dedans qu’est la bouche.

 

Manger est un acte commun au plaisir des yeux, de l’odorat,  du goût, du toucher,

de l’audition et met en jeu des pans de la mémoire affective, sociale et culturelle.

Me contacter

© 2020 par Candice Tardivel, TI-lEA.