Catherine Thibault, orthophoniste • psychologue

Quelles sont les raisons qui guident mon projet thérapeutique ?

« Débuter un traitement par ce qui dysfonctionne, par ce qui est défectueux,

est source de restriction du champ d’action. »

Le chemin à prendre ne peut que partir

de l’écoute, la vision et la compréhension

du patient, de son entourage et la mise en œuvre des talents propres du patient pour agir

sur les différents troubles.

 

Le projet thérapeutique positif :

optimisme, présence, spontanéité, instantanéité.

 

• Vision globale autour de la bouche et au delà !

• Accompagnement du patient, des familles

à leur rythme,

• Gagner la complicité, la confiance du patient

• Richesse de transmettre ses connaissances

à la lumière des neurosciences.

 

 

« Un regard attentif sur la sphère oro faciale »

La sphère oro-faciale est un lieu d’expressions,

de projections et de représentations.

Elle est un carrefour fondamental

et structurant qui nous inscrit dans le monde.

Si le visage est largement exposé dans tous

les champs de communication, la bouche quant à elle joue probablement un rôle de médiateur, de passeur vers l’autre mais aussi vers soi…

Les anomalies de succion, déglutition, ventilation, mastication et articulation ne doivent pas être considérées isolément. (1/ )

 

 

 

 

 

« Manger c’est échanger ».

 Une vision plus globale de la prise en charge

du patient nous conduit à ne pas focaliser exclusivement l’attention sur cette cavité médiatrice entre le dehors et le dedans qu’est

la bouche.

Manger est un acte commun au plaisir des yeux, de l’odorat (2 /),  du goût, du toucher,

de l’audition et met en jeu des pans

de la mémoire affective, sociale et culturelle.

 

« Se réinventer » en face de chaque patient.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catherine Thibault

Exerce le métier d’orthophoniste depuis 1981. Attachée de consultation à l’hôpital Necker Enfants Malades de 1984 à 2007, elle s’est spécialisée dansles troubles de la sphère oro-faciale et de l’oralité.

 

Elle est psychologue, Diplôme universitaire de Neuropsychologie de l’enfant – université Paris 5

et DESS de Psychologie Conseil – université Paris 5.

 

Chargée d’enseignement aux écoles d’orthophonie de Paris et d’Amiens, et au D.I.U.

Troubles du sommeil de l’enfant Paris 7

Formatrice, maître de stages, conférencière, directrice de mémoires de fin d’étude

en orthophonie.

 

Auteure de plusieurs ouvrages dédiés

à l’orthophonie à et l’oralité.

(lien pour aller sur la page lire)

 

 

 

 

Non

Sans

raisons...

« Il y a une fissure

dans toute chose,

c’est ainsi qu’entre

la lumière ».

Léonard Cohen, Anthem.

1 /  En savoir

Plus

Orthomagazine

La langue, clé de voute

de l'équilibre

 

2 / En savoir

Plus

Article Ortho
Et si on sentait !

 

@